Grandir en sainteté


Ce Rosalien du mois de septembre marque la rentrée paroissiale en ce début de nouvelle année scolaire. Cette rentrée est marquée par les affaires qui secouent l’Eglise en ce moment : les révélations sur « les abus sexuels, les abus de pouvoir et de conscience »[1] commis par des prêtres en Pennsylvanie. Ces révélations ont eu lieu quelques jours avant le voyage du pape en Irlande, dans un pays marqué par des affaires similaires.


Lire la suite

Journée rentrée paroissiale


Journée de rentrée de la paroisse Sainte-Rosalie

Dimanche 23 septembre 2018

(Entrée par le 65 rue Corvisart 75013 Paris)


Lire la suite
Horaires des messes

Horaires des messes

Du mardi au vendredi : 8h30

Samedi : 18h30

Dimanche : 9h00 et 11h00

Retrospective 2017-2018

Revivez en images les événements de l'année 2017-2018


Lire la suite

Ce Rosalien du mois de septembre marque la rentrée paroissiale en ce début de nouvelle année scolaire. Cette rentrée est marquée par les affaires qui secouent l’Eglise en ce moment : les révélations sur « les abus sexuels, les abus de pouvoir et de conscience »[1] commis par des prêtres en Pennsylvanie. Ces révélations ont eu lieu quelques jours avant le voyage du pape en Irlande, dans un pays marqué par des affaires similaires.

Il faut d’abord dire à quel point ces actes défigurent l’Eglise et la blessent profondément. L’Eglise qui doit être le lieu où le visage du Christ resplendit, où son infinie bonté, mais aussi son exigence et sa vérité, sont données aux hommes devient le lieu de l’oppression et du mensonge. L’Eglise qui doit être « cet hôpital de campagne » où chacun revient faire ses forces et être guéri par la communion avec Dieu et avec les frères, devient ce lieu où je prends des coups sans savoir si je pourrai m’en relever.

Il faut ensuite, avec le pape, affirmer « haut et clair » que l’Eglise est du côté des victimes, et que les coupables doivent assumer leurs actes. Si l’Eglise doit s’assurer que les présumés coupables soient respecté dans leurs droits et leurs dignités, qu’ils ne soient pas jetés à la vindicte populaire, sans autre procès, elle soit tout autant s’assurer que la justice soit faîte en toute équité et que les peines justes soient exécutées.

Ces actes nous rappellent que l’Eglise est composée de pécheurs. Ils nous montrent que la sainteté que Dieu veut pour son « Eglise » ne va pas de soi et demande le courageux chemin de conversion de chacun. Le péché des membres de l’Eglise influe sur tout le corps mais aussi la sainteté des membres de l’Eglise est contagieuse. Demandons tous de grandir en sainteté, seule véritable réponse aux scandales actuels.

Voilà le programme de cette année : grandir en sainteté. Chacun, dans nos états de vie et dans nos responsabilités. Que nous n’ayons pas peur d’entrer dans le combat spirituel exigeant d’essayer de faire la volonté de Dieu en toute chose. Que l’eucharistie, la prière, le sacrement du pardon soient nos appuis pour accueillir l’amour de Dieu qui nous purifie et nous établit dans la justice et la vérité. Que notre sainteté soit notre témoignage en ce monde de la vérité du Christ et de sa fiabilité pour toute vie humaine.

Belle et sainte année pastorale,

P. Lionel Dumoulin

[1] Selon les termes du pape François dans sa lettre au peuple de Dieu, datée du 20 août 2018

 

 

Paroisse Sainte Rosalie


50 Boulevard Auguste Blanqui

75013 Paris

Tel.: 01 43 31 83 03

Email : paroisse [at] sainte-rosalie.rog

Liens de la paroisse


Liens partenaires